Augustin & Julia
La minute maniaque d'Augustin

C’est qui le roi de la lessive ?

Souvenez-vous, la semaine dernière je vous racontais comment j’avais rencontré Julia en surpassant ma hantise du fromage (depuis j’en mange chaque jour, je ne peux plus m’arrêter !). Eh bien figurez-vous qu’il y a du nouveau !

Premier scoop : nous sommes ensemble !

Deuxième scoop : Julia a emménagé chez moi. Mais attention, c’est un pur concours de circonstances ! Je ne suis pas du genre à partager mes petites maniaqueries aussi vite… Quoique cette fois-ci j’ai bien été obligé…

Alors que je réglais quelques derniers détails à coup de vinaigre blanc dans mon nouvel appartement, on sonne à la porte. J’ouvre un peu nonchalamment, sans savoir de qui il s’agit. Sur le moment, je pense à l’inénarrable Mme « Columbo », ma voisine. Ce n’est pas son vrai nom. Je l’ai renommé ainsi pour sa capacité à s’immiscer dans le moindre espace de ma vie : je ne peux pas descendre l’escalier sans subir un interrogatoire complet :

- Quelle est mon émission préférée ?
- Quel est le signe astrologique de ma mère ?
- Est-ce que j’avais déjà été embêté par le voisin du 4ème (… et j’en passe).

Bref, j’ouvre la porte persuadé de devoir subir un nouvel interrogatoire et voici que je découvre… Julia ! Paniiique à bord, je suis habillé en jogging et blouse de ménage (ma tenue de ménage préférée).

- « Sa-sa-salut ! Content de te voir. Tu ne m’a-a-avais pas dit que tu passerais hé, hé… ».
- « Oui, désolée… je voulais juste savoir si je pouvais emprunter ta machine à laver, la mienne vient de me lâcher… »
- « Oui-oui aucun problème, entre… »
- « Tu es trop sympa, merci ! Oh et cool la tenue ! », me dit-elle avec un clin d’œil (mince, elle a remarqué !).
- « Ah-ah oui… Juste un vieux truc que ma mère m’a donné, il y a longtemps », dis-je en jetant discrètement la blouse dans un coin.

Ce léger malaise surmonté, je la guide vers la machine et lui ouvre le hublot. Je me précipite dans ma chambre pour me recoiffer.

- « Tu commences par quoi alors ? », lui dis-je de loin.
- « Comment ça ? »
– « Bah, tu commences par quoi ? Les vêtements blancs ? Les verts ? Les rouges ? Moi je commence toujours par le blanc. Ensuite, je reprends dans l’ordre les couleurs de l’arc en ciel pour terminer par le noir ».

- « Ah, ah, ce que tu es drôle. J’adore ton humour », me répond-t-elle alors que je l’entends mettre de la lessive.

What ?! Je me précipite vers Julia… Ouf, il était moins une ! Ma belle était sur le point de lancer une machine toutes couleurs confondues à 30°, programme rapide !

Action-réaction :

  1. Je la prends par la main et l’emmène dans le salon.
  2. Je l’installe dans le canapé avec un rafraîchissement.
  3. Je lance un album des Beatles.

- « Tu sais quoi ? » lui dis-je en repartant vers la salle de bain. « Je vais m’occuper de ton linge. Tu as déjà vécu un gros choc avec la perte de ta machine, alors laisse-moi faire. Et puis pourquoi ne resterais-tu pas à dîner avec moi ce soir  ? »
- « Ah, ah, ce que tu es drôle décidément ! Un programme comme ça, ça ne se refuse pas ! Mais tu es sûr de vouloir faire mon linge ? »
- « Oui, oui, ne t’inquiète pas, il n’y en a pas pour longtemps. Fais confiance à un professionnel ! »
- « D’accord. Tu me rejoins ? »
- « J’arrive tout de suite!  », dis-je un petit tas de chaque couleur déjà formé devant moi.

C’était il y a trois jours et elle n’est toujours pas repartie chez elle depuis. A croire qu’elle a compris qui était le roi de la lessive ;)

 

 

Comment avez-vous trouvé cet article ?
Article précédent Article suivant

Vous devriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser un commentaire