Happy Birthday
La minute maniaque d'Augustin

Un très bel anniversaire…

Dans le dernier épisode je vous racontais comment une simple lessive avait accéléré les choses entre Julia et moi.  Depuis, nous ne nous sommes pas quittés car… nous avons emménagé ensemble ! Ajoutez mon anniversaire à ces événements et vous avez… Ma maman qui débarque.

Ce jour-là, je rentre du travail la tête un peu ailleurs. Je croise l’inévitable Mme Columbo dans la cage d’escalier. Elle a un petit sourire en coin lorsqu’elle m’arrête pour m’entrainer dans un nouvel interrogatoire dont elle seule a le secret :

- « Oh, Augustin, j’ai croisé votre amie ce matin… »

- « Ah, oui… Julia ».

-  « Mais dites-voir, elle est souvent ici en ce moment, non ? »

- « Oui, oui, elle, on… a des problèmes de… lessive », dis-je en feignant l’empressement.

Je dois avouer que mon explication frise l’absurde, mais c’est la seule manière que j’ai trouvé pour clore la conversation. Bref, j’ouvre la porte d’entrée quand je tombe sur Julia, ma mère, ma sœur et mon neveu s’écriant en cœur : « bon anniversaire ! »

- « Mais qu’est-ce que…»

Le choc est rude. Moi qui n’avait pas encore pensé à présenter Julia à ma mère, les voilà ensemble ! Chez moi ! Sans que je n’ai rien pu organiser ! Je me doutais bien, ou plutôt j’espérais, que Julia nous organiserait quelque chose. Mais de là à manigancer avec ma maman, il y a un cap que je n’imaginais pas franchir avant un an, au moins !

- « Voilà ton cadeau ! », me dit ma maman en me tendant un petit paquet plat. « Ouvre-le ! »

Avant même de l’ouvrir, je sais déjà de quoi il s’agit… Une pochette de jeux à gratter ! C’est mon petit pêché mignon. Mais attention, il y a tout un rituel : j’aime les gratter avec ma pièce fétiche et  SURTOUT au-dessus d’une bassine, pour récupérer toute la poussière proprement. Le gain ne m’attire pas tant. Ce que j’adore c’est gratter, gratter et encore gratter. Gratter le moindre recoin pour qu’il ne reste plus rien.

- « Et puis j’en ai pris une pour Julia aussi, comme ça, pas de jaloux », ajoute ma mère en riant.

- « Moi aussi, je veux gratter ! », s’écrie alors mon neveu dans un léger étranglement… avant de se mettre à pleurer.

Julia, beaucoup trop gentille, lui tend alors sa pochette :

- « Oh, viens, on va les gratter ensemble ».

- « Alors je m’y mets avec vous », renchérit ma mère.

- « Moi aussi, j’adore ça », ajoute ma sœur.

Que, quoi ? Mon rituel ! Voilà que je me retrouve le jour de mon anniversaire avec quatre personnes prêtes à s’adonner à mon petit plaisir dans mon salon, sans bassine ! C’est mon anniversaire, à moimon rituel, mes tickets ! Au-secours, comment empêcher cette catastrophe ?!

Je suis stoppé net dans mes pensées. On frappe à la porte, j’ouvre… Mme Colombo ! Ma sauveuse !

- « Re-bonjour Augustin. Voilà un peu de lessive, ça pourra vous aider vous et votre amie. Oh mais dites-moi, il y a énormément de monde ici ! Je peux entrer cinq minutes ? », dit-elle en déposant sa veste sur le porte-manteau.

Habituellement, je l’aurais reconduite mais cette fois-ci l’occasion est trop belle.

- « Bien sûr, entrez chère voisine ».

S’en est suivi un interrogatoire interminable pour tout le monde sauf pour moi. Impossible pour qui que ce soit de gratter les tickets !

La soirée terminée, je me retrouve enfin seul avec Julia. Elle s’approche de moi :

- « Je suis désolée pour Mme Columbo, quel pot de colle celle-là… Elle a vraiment du gâcher ton anniversaire »

– « Non, ne t’inquiète pas. Et puis tu sais, je finirais presque par la trouver sympa finalement… Bon allez, je vais chercher une bassine et je te montre comment on gratte un ticket ».

- « Quoi ? Une bassine ? »

- « … Tu as encore tellement de choses à apprendre », lui dis-je tendrement.

Comment avez-vous trouvé cet article ?
Article précédent Article suivant

Vous devriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser un commentaire